a

Jeremy Gorskie- Dieteticien - Lyon

Mes conseils pour réussir une perte de poids

Combien de « régimes » avez-vous déjà entrepris ?
Des résultats ? Des échecs ?
Beaucoup de patients que j’ai suivis, ont fait beaucoup de régimes auparavant, souvent sans succès ou bien avec une reprise de poids par la suite. Pourquoi ? Tout simplement car un régime amaigrissant est un échec en puissance. L’humain ne peut supporter autant de frustrations. L’alimentation au cours d’un régime n’est pas naturelle, ni normale, elle est modifiée, souvent bien au delà de ce qu’il faudrait : on se sous-alimente, on se restreint…. Puis on craque. Et on culpabilise. On entre alors dans un cercle vicieux malsain dont on a du mal à se sortir.

Privation => Métabolisme déréglé => Frustrations => Fringales => Perte de contrôle et de motivation => Reprise de poids => Sentiment d’échec => Retour aux privations => etc…

On entre alors dans un Yo-Yo sans fin.

Mais il y aussi d’autres raisons qui mènent vers l’échec.

Les patients ne se posent pas toujours les bonnes questions et n’ont pas toujours les bons outils.

Je vous donne 3 conseils pour atteindre vos objectifs sur le long terme !

> Ne faites pas de régimes !

La première chose à faire est d’ôter ce mot souvent synonyme de privations, de frustrations ! Parlons d’équilibre alimentaire mais aussi émotionnel et réapprenons à manger. Le but n’est pas de changer d’alimentation pendant 15 jours ou 6 mois pour perdre le poids désiré. L’effet YoYo résulte de ces changements ponctuels dans votre alimentation. Pourquoi ne pas tout simplement apprendre les bons réflexes que vous appliquerez à long terme et surtout en vous faisant plaisir mais surtout en se réappropriant son corps, ses sensations de faim, de satiété !? Les résultats seront là.

> Posez-vous les bonnes questions !

« Alors.. Cette fois je fais Dukan, le Crétois ou le 5.2 ? »

Vous avez 5 kg à perdre par exemple, mais la seule question que vous vous posez c’est « Comment? ».

Avez-vous commencé par vous demander « Pourquoi ? » ? Pourquoi 5 kg? Pourquoi je veux perdre du poids?

La réussite vient avec la motivation et c’est ce pourquoi qui vous en apporte ! Le comment n’est qu’un outils après tout !

> Entourez-vous des bonnes personnes !

Lorsque l’on entreprend des changements, il faut s’entourer de personnes qui vous soutiennent. Ne faites pas l’erreur de préparer vos plats à l’avance et d’emmener votre tup’ chez belle-maman. Ne vous coupez pas du monde. Ce monde est votre soutien. Faites part de votre démarche à votre entourage, celui-ci en sera que plus compréhensif.
A contrario, et je l’ai souvent entendu en consultations… Eloignez ces parasites qui vous tirerons vers le bas en vous décourageant, en vous narguant…

Regardez ce court extrait. Pensez-vous que Floria aurait réussi si elle avait écouté ses commentaires décourageants ?

Et vous ? Combien de régimes avez-vous réussis à tenir ? Combien de temps ? Avez-vous repris du poids ?

Comments

  • Valérie ( candy cerise sur insta)

    Bonjour jeremy, je te suis sur Instagram,et voici un premier commentaire…des régimes ! Depuis l âge de 12 ans …j en ai 56 , j’essaie depuis peu de faire la paix avec la nourriture mais c est un long chemin…il y a plein de rechute et je sais que mes pulsions alimentaires viennent de mes frustrations..j ai bien compris mais ça n empêche pas les crises …je dois pourtant perdre du poids car je sais que si je monte trop haut ma glycémie à jeun ne va pas être ok, ( la glycquee est ok ) . J ai essayé l alimentation intuitive pour être moins « obsédée «  par mon poids , c’est bien , mais je prends trop de poids, je dois donc faire un mix avec tout ça…bref …je suis pas sorti de l auberge comme on dit ….c est plus un commentaire, c est un roman…bonne soirée, et merci pour tes conseils précieux …

    juillet 9, 2019 18:07
    reply
  • Marine

    Salut. Très intéressant comme article, je te suis aussi sur Instagram et tous tes posts sont super. J’avoue que en ce moment j’ai du mal avec les bons pensants et, faire la balance entre « mincit pour ta santé » et « pas de frustration, soit fière de qui tu es comme tu es ». Le truc quand on a une génétique/métabolisme/corps comme le mien, c’est que quand on kiffe sa vie on se retrouve avec 20kg en trop par rapport aux normes santé, du coup on plonge dans les privations et émotionnellement c’est très difficile. Pour certaines, même si elles peuvent avoir des complexes, c’est plus facile de prôner le body positive quand on a aucun soucis, c’est plus dur quand on est obligé de modifier son corps pour son avenir. Le chemin est long mais merci à toi de partager tout ça qui me permet de me reconcentrer sur l’importance du pourquoi je veux changer, pas pour les autres ni leurs regards mais, pour moi et ma future santé 🙂

    juillet 11, 2019 08:07
    reply
  • Julie

    Bonjour Jeremy ! Plusieurs années que je te lis attentivement. J’aime beaucoup ta conception des choses et de nombreux conseils sont bons à prendre. J’ai bien aimé’ ton article mais je t’avoue que même si tu as totalement raison dans ce que tu dis et que je te rejoins donc totalement, j’ai un peu du mal à appliquer tout ceci concrètement. A vrai dire, je n’ai aucun problème avec les régimes yoyo mais je suis tombée dans l’anorexie il y a plus de sept ans, sans avoir jamais été grosse ni eu de problèmes de poids. Néanmoins, depuis je suis dans un cercle infernal où même si tout ce que tu dis est très important, je suis dans l’incapacite Totale de l’appliquer. La balance entre la conscience des choses et la puissance des mauvaises pensées penche inévitablement vers les secondes, évidemment … dans tout ça ma question est la suivante : comment apprendre à ne pas avoir peur ? A voir la nourriture comme un outil qui nous permet de vivre et à fortiori de nous épanouir, comme une alliée et non un ennemi ? Comment savoir ce qui est bon pour nous, comment s’ecouter Lorsque la seule voix qu’on entend nous dit tout ce quil ne faut pas faire ? J’ai conscience qu un réel suivi est nécessaire pour tenter de répondre à tout ça, mais je suis suivie depuis toutes ces années par plusieurs spécialistes différents, j’ai été hospitalisée, j’ai fait une psychanalyse, des psychothérapies, bref j’en passe. Et jamais je n’ai eu de réelle réponse à ces questions. Comment passer outre le poids de la balance lorsque c’est la seule chose qui intéresse les médecins. Comment parvenir à s’ecouter si Les médecins nous astreignent une rigueur perpétuelle…. je te remercie beaucoup pour ton aide en tous les cas.

    juillet 11, 2019 16:07
    reply
Post a Reply to Valérie ( candy cerise sur insta) cancel reply